Cécile, Fondatrice de Maison Omani

Lorsque j’ai décidé de lancer ce nouveau blog 7 ans après le premier, mon envie était de partager mes coups de cœur, mes inspirations déco, des conseils…

Mais surtout j’avais envie d’aller à la rencontre de celles et ceux qui font la déco afin qu’ils partagent avec nous ce qui les a amener à faire ce qu’ils font, leur parcours de vie et leurs inspirations.

Aujourd’hui je suis ravie pour ce premier portrait d’aller à la rencontre de Cécile, fondatrice d’une boutique de déco dans le XXème arrondissement de Paris, Maison Omani.

Cécile et moi nous nous connaissons depuis une dizaine d’années. En fait nous avons travaillé ensemble dans la publicité. Puis nous avons fait toutes les 2 notre chemin. Nous nous sommes un peu perdues de vue et aujourd’hui je suis ravie de la retrouver dans sa boutique de déco du boulevard de Ménilmontant.

C’est donc tout naturellement que j’ai pensé à elle pour inaugurer cette galerie de portraits.

J’ai eu un véritable coup de cœur pour sa boutique et pour sa sélection d’objets et de mobilier. Maison Omani fait la part belle à l’artisanat marocain mais vous y trouverez aussi du linge de maison en lin de la jolie vaisselle et de beaux décors muraux entre autres…

Bonjour Cécile, peux-tu te présenter en quelques mots et nous dire quel a été ton parcours professionnel ?


Hello Carine, j’ai 40 ans, je suis mariée et maman de 3 enfants. Et parisienne depuis plus de 20 ans …

J’ai travaillé 15 ans dans la pub, 11 ans chez Lagardère autour de la marque ELLE et 4 ans chez Libération. J’ai changé de vie professionnelle il y a maintenant 2 ans.


D’où te vient ton attrait pour la déco ? Quelles sont tes influences ?


Je vais avoir du mal à répondre à cette question … je ne sais pas vraiment, je dirais sans prétention que c’est inné, que j’ai toujours eu ça au fond de moi… J’ai toujours refait les appartements dans lesquels je vivais. J’ai eu le premier à 17 ans je te laisse imaginer… J’ai besoin de m’approprier les lieux et de je me sentir bien où je vis.


Petite anecdote, Virginie Bontemps mon amie photographe qui m’accompagne souvent dans mes voyages m’avait prêté son appartement pour quelques mois. Je n’ai pas pu m’empêcher de faire tomber un mur et d’ouvrir sa cuisine. J’ai cru qu’elle allait faire une syncope. Lorsqu’elle est rentrée, elle était ravie : rassurez-vous !
J’ai aussi réalisé la décoration d’intérieur du premier restaurant de mon mari. Repenser les espaces, apporter ma touche… ce sont des choses que j’adore !


Quel a été le déclic ? Pourquoi avoir décidé de quitter ton emploi dans la pub pour ouvrir une boutique de déco à Paris ?


Le déclic est arrivé suite à un accident de vie. A la naissance de notre 3ème enfant, nous avons appris que mon mari était gravement malade. Notre vie a basculé. Après avoir vécu cela il était impossible pour moi de reprendre ma petite vie là ou je l’avais laissée. J’ai pris conscience que tout pouvait basculer à n’importe quel moment et qu’il fallait profiter, savourer, vivre sa vie à fond et ne pas passer à coté.


Comment s’est déroulé le cheminement de l’idée jusqu’à l’ouverture physique de ta boutique ? Quelles ont été les étapes ?


A la fin du protocole, j’avais besoin de prendre du temps pour moi, de me recentrer. Ayant un réel attrait pour la déco, j’avais envie de m’immerger en plein dedans. Je suis donc partie au Maroc assister à un workshop organisé par Lau de Casalil (Créatrice de la Maison Pernoise et la Maison Pernoise du Lez), chez la créatrice Valérie Barkowski. C’était passionnant ! J’ai rencontré des femmes exceptionnelles, ce fut un moment riche en échange et partage. Suite à cela, il était évident qu’il fallait que je quitte la pub pour me lancer dans une nouvelle aventure.
A mon retour, je me suis inscrite à une formation de décoration d’intérieur à l’école Boulle. Mais la vie en a décidée autrement… un brocanteur du boulevard de Ménilmontant recherchait un repreneur, je me suis laissée tenter !


Pourquoi « Maison Omani » ?


J’adore mon nom 😉 qui d’ailleurs est celui de mon mari. Omani évoque l’ailleurs sans réellement savoir où… L’architecture de la boutique ressemble à une petite maison : au rez-de-chaussée, vous trouvez le salon et l’espace cuisine et à l’étage la chambre. Maison Omani est née.


Comment définirais-tu l’esprit de « Maison Omani » ?


Maison Omani c’est une invitation aux voyages et un retour à l’authenticité.
Des matières naturelles et nobles.


Comment trouves-tu les créateurs et les artisans présents dans ta boutique ?


Lors de voyages essentiellement ! Des ami (e) s et des client (e) s me font parfois découvrir leurs coups de coeur. Instagram me permet aussi de découvrir beaucoup d’artisans et de jolies petites marques.


Tu pars régulièrement au Maroc en quête de nouvelles pièces, quelles sont tes 3 plus belles adresses marocaines ?


Oui j’aime profondément ce pays, il m’inspire énormément.
Le Riad de Valérie Barkowski, Dar Kawa, est un lieu magique ! Son équipe est d’une telle gentillesse … Sans parler de la cuisine : le meilleur petit-dej de Marrakech !

Riad Dar Kawa

La Pause, dans le désert d’Agafay est aussi une de mes adresses fétiches.

Mais un bivouac dans le Sahara reste pour moi, une expérience unique…


Y a-t’il d’autres pays que tu souhaiterais explorer pour ta boutique ?


Bien sûr ! Beaucoup d’autres d’ailleurs. Mais je dirais l’Inde pour commencer.


Comment vois-tu évoluer « Maison Omani » à long et/ou moyen terme ?


Je ne sais pas trop pour le moment, je vis dans le présent.
Je profite pleinement de cette aventure ! La boutique n’a qu’un an et demi d’existence après tout …


Comment arrives-tu à concilier vie de famille et entrepreneuriat ?


Je jongle 😉 comme toutes les mamans qui travaillent. Mon mari est un papa très présent, on arrive à se débrouiller. Et puis les enfants grandissent dans nos commerces, sur le boulevard de Ménilmontant. C’est un peu leur deuxième salon ! Tout le monde les connait, Ménilmontant c’est un village.


Et pour finir quel conseil/mantra donnerais-tu à quelqu’un qui souhaiterait se lancer dans l’aventure de entrepreneuriat ?


Osez ! C’est vraiment une chouette expérience, qui demande beaucoup d’énergie mais qui vaut vraiment d’être vécue.

Je remercie Cécile d’avoir accepté cet interview et surtout je vous recommande vivement d’aller faire un tour dans sa boutique :

Maison Omani

62 Boulevard de Ménilmontant, 75020 Paris

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut